La propreté V2

La propreté. J’en avais déjà parlé dans un article précédent intitulé « Bébé au pot ? C’est possible! », mais je crois qu’il est nécessaire de préciser de nouveaux points en fonction de l’évolution de Léon. C’est bien l’une des étapes les plus sportives de la petite enfance! Ca arrive n’importe quand, n’importe où et il faut être réactif sinon c’est la fuite assurée !

Après ces presque dix-huit mois de vie de maman, je crois pouvoir dire qu’il n’y a pas de recette magique ni qu’il y a de bons et mauvais moment pour apprendre à l’enfant qu’il peut faire ses besoins ailleurs que dans la couche. Comme je l’avais déjà dit dans mon premier article qui parle du pot, j’ai proposé à Léon d’aller faire sur le pot dès l’âge de huit mois. Par chance il a été très réceptif et a fait de suite dessus. Cependant je lui laissais toujours la couche pour les petites fuites, car oui il y en a eu, surtout lors des sorties extérieures. Donc, de ses huit mois à aujourd’hui bébé gardait la couche et c’était vraiment le passage sur le pot à la « cool ».

Mais, depuis quelques semaines j’ai remarqué un profond changement chez mon fils. Dans un premier temps il dit « caca » en montrant ses fesses, ce qui m’indique qu’il a conscience qu’il y a une lien de cause à effet entre le mot « caca » et l’action qui le lui permet, donc les selles par le biais du cu-cul. Ce premier changement est déjà une avancée incroyable pour moi, mais ce qui a été le plus surprenant c’est qu’il fait ça quelques minutes avant de faire ses besoins. En réalité Léon demande de lui même depuis peu à aller au pot! Depuis ce progrès énorme je lui ai acheté ses premiers sous vêtements. Je me suis portée sur la marque Petit Bateau avec des petits slips 100% coton pour respecter la peau de ses parties intimes.

Je m’estime véritablement chanceuse que l’apprentissage de la propreté se fasse sans pleurs. J’ai le souvenir de plusieurs enfants qui ont vraiment eu du mal avec l’abandon de la couche et cela semblait être un moment éprouvant pour eux. Alors Léon n’a pas totalement acquis la propreté car il lui arrive encore d’avoir des fuites surtout au niveau du pipi mais il comprend qu’il peut aller sur le pot. Je pense que ce qu’il l’encourage et ce qui ne le dérange pas dans le fait de faire ses besoins ailleurs que dans la couche c’est ce soutien et ce langage positif que son père et moi employons.

Tout d’abord, et ça c’est une chance pour nous d’avoir commencé si tôt, Léon sait que le passage au pot n’est pas une obligation. En effet, il n’a que 17 mois et nous ne sommes pas vraiment impatient qu’il soit propre puisqu’il ne rentre à l’école que l’année prochaine. Donc, il sait que nous n’allons pas à être derrière lui à lui mettre la pression. S’il veut faire dans la couche ou au pot, c’est comme il veut c’est lui qui décide. Par chance il demande systématiquement à aller au pot. Surtout quand il porte ses slips, il fait bien la différence entre son sous-vêtement et la couche. De plus, je ne lui met pas le slip tous les jours pour ne pas le brusquer, je lui met quand je lui propose et qu’il le veut. Car oui maintenant bébé dit « oui » ou « non » lorsqu’on lui propose quelque chose. Alors souvent le matin au réveil je lui demande s’il veut porter un slip. Je pense qu’il dit oui simplement parce que ça l’amuse, mais tant mieux cela l’exerce dans la propreté.

Ensuite, et je crois que c’est le point le plus important. Le langage que nous utilisons. Lorsqu’il y a des fuites, je ne blâme pas Léon, je ne le réprimande pas non plus. Je le précise car j’ai déjà vu des parents réprimander leur enfant qui avait eu une petite fuite. Non je ne fais rien de tout ça. En revanche je lui explique que ce n’est pas grave, ça arrive, qu’il aurait pu me demander d’aller au pot, mais surtout que ce n’est pas grave.

A l’inverse, chaque fois qu’il fait au pot je le félicite. Non pas pour qu’il sache que je suis fière de lui (même si je le suis à fond), mais pour que lui soit fier de son progrès. « Bravo Léon, tu as fait pipi et caca au pot, tu peux être fier de toi ! » En général ça se solde pas un énorme sourire, et qu’il pointe du doigt son caca. Ainsi, depuis qu’il a commencé à aller au pot, il n’y a jamais eu un moment « négatif ». Le passage au pot est dans la tête de mon fils inscrit comme un moment agréable, mais surtout sans stress ! Et je pense que ça contribue énormément au fait qu’il soit si réceptif à ça.

En conclusion j’utilise un maximum de langage positif autour de chaque évolution de Léon. Et cette positivité a fait ses preuves avec le pot mais pas que! D’ailleurs sur le langage positif, j’aime beaucoup le travail du blog Bougribouillons que je vous invite à visiter. Evidemment, il n’y a pas besoin de manuel pour savoir ce qui peut être positif ou non, mais en tant que parent je trouve très utile quelques petits rappels. Les parents sont souvent touchés par la fatigue, les nerfs, le stress et il est parfois compliqué de garder sons self contrôle face à un petit être qui sait où il faut piquer pour s’amuser.

En conclusion bis je dirais (à titre personnel, donc ce n’est que le fruit de ce que je pense moi), qu’il n’y a pas de bons ou mauvais moments pour initier ou apprendre la propreté à son enfant. Je pense qu’à travers de l’observation, de l’utilisation d’un langage positif, car oui je crois énormément aux bienfaits de la parole, et tout simplement grâce à un environnement paisible il est tout à fait possible d’encourager un enfant à abandonner l’usage de la couche.

Tout devient tellement plus simple quand tous les éléments qui mettent en confiance l’enfant et le parent sont présents. Plus que jamais en devenant maman de mon fils je comprends qu’un enfant a beaucoup à apprendre à ses parents mais surtout qu’un enfant mérite qu’on le traite à la hauteur de son intelligence et de ses capacités. Et croyez moi, elles sont énormes!

Partagez moi vos expériences autour de la propreté ! Vos conseils, vos astuces !

A nos enfants,

Mahala

bravo
Le langage positif illustré

 

 

A propos Mahala

Jeune maman étudiante, passionnée, investie je veux partager mon expérience maternelle, les plus et les moins. De belles perspectives d'avenir sont en projet au plus grand plaisir des mamans et des touts petits.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s