Protéger bébé du froid de l’hiver

Nous y sommes, ça y’est l’hiver s’installe et nous nous préparons à vivre une saison de froid. Le mois prochain une grande partie de la population fêtera Noël et le nouvel an. En France, du moins tous ces évènements du mois de décembre rimes avec les marchés de Noël, les lumières, les paillettes, l’odeur des marrons chaud, le sapin… Je sais, il y a un côté utopique de la vision que j’ai du froid qui arrive au moment de cette période de fête, mais j’aime bien. Ainsi, donc nous entrons dans l’hiver, et cela aussi rime avec toutes les petites ou grosses maladies du froid. Les épidémies de gastro, les rhumes, les angines, les bronchiolites etc etc… Je ne ferais pas de mauvaise réputation à l’hiver parce que j’adore cette saison tout autant que les trois autres, mais il faut avouer qu’en tant que parent nous la redoutons un peu. Nous redoutons toutes ces petites saloperies qui trainent dans l’air et notre vigilance s’accentue.

Cependant je suis un peu moins « inquiète » cette année que l’année précédente. En effet, Léon avait l’an dernier 2 mois et j’étais hyper stressée à l’idée qu’il tombe malade. Soyons honnête un bébé malade c’est compliqué à gérer mais ça fait surtout mal au cœur. Donc cette année mon fils un 1 an, et pour l’instant (touchons du bois) il n’est tombé malade qu’une seule fois, une petite rhinopharyngite qu’il a attrapé en côtoyant d’autres enfants malades. Donc je suis plutôt sereine et heureuse d’être passée entre les mailles du filet des maladies infantiles (bénignes) et voir que cette année encore nous sommes en bonne route pour le préserver. Aujourd’hui quand Léon a de la température c’est souvent parce qu’une de ses dents perce la gencive (et encore) ou à la suite d’un vaccin. Mais sinon en règle général, il n’a jamais rien qui nécessite un traitement médical parce qu’à chaque visite chez le pédiatre/docteur le verdict est qu’il n’est pas malade, qu’il est en bonne santé.

Depuis sa naissance nous veillons, son père et moi à être attentif à tous ces petits détails qui font qu’on évite que notre fils tombe malade.  Tout d’abord, à la maison nous contrôlons de près la température intérieure. Depuis qu’il est né, la température de sa chambre et donc de la maison entière est constante et se situe toujours entre 19° minimum et 21° maximum. Si parfois nous sommes tentés de monter les chauffages nous ne le faisons pas pour le bien être du petit. En réalité, nous cherchons à limiter le choc des écarts de températures. Si la maison est à 25° et que dehors il fait 12°, il y un écart de température considérable, et le fait de faire des allers et venus dans le chaud, puis le froid, puis le chaud et ainsi de suite on fini forcément pas tomber malade. En maintenant cette température à l’intérieur de la maison, été comme hiver, Léon ne subit pas l’écart de température qu’il y a entre la « chaleur » de la maison et l’air de dehors. Tout comme en été nous ne mettons pas de climatisation, puisqu’il est tout à fait possible de tomber malade aussi en été à cause de la fraîcheur de la climatisation et la chaleur de l’air de dehors, c’est le même principe que l’écart de température qu’il y a en hiver.

Pour aller dans le sens de « j’évite les écarts de température », je découvre toujours Léon lorsque nous sommes en voiture (dans laquelle la température est aussi entre 19° et 21°). Je le précise parce que je sais que certaines personnes ne se découvrent pas en voiture et donc ne découvrent pas leurs enfants. Et c’est le même processus lorsque nous entrons dans un magasin. Je lui enlève le bonnet, l’écharpe, et soit je lui ouvre le manteau soit je le lui enlève. Il n’y a que lorsque nous sommes dans une grande surface avec des rayons frais que je ne le découvre pas, puisque moi même j’ai froid.

Ensuite, notre bébé ne vit pas dans un environnement aseptisé, il vit dans un environnement propre mais qui contient assez d’éléments qui pourrons favoriser ses défenses immunitaires. Les chiens favorisent cet élément, bien qu’ils soient propres, ils restent des animaux.  Et surtout je l’habille en fonction de comment je m’habille moi. Je ne le couvre pas plus qu’il ne faut tout comme je ne lui met des vêtements trop léger. Et puis, comme il touche à tout et qu’il met ses mains à la bouche, je les lui lave régulièrement, soit avec des lingettes prévues à cet effet, soit avec une lotion liquide parfumée. (évitons les boutons causés par ce qu’on appel « pieds, mains, bouche »)

Enfin, pour savoir si mon bébé a froid ou a chaud, je lui touche la nuque. Si sa nuque est à peu près à la même température (au touché) que la mienne, tout va bien. Si je la considère trop froide ou trop chaude j’agis en fonction. Cela m’a bien aidé lorsqu’il était tout bébé. Aujourd’hui il sait nous montrer qu’il a froid ou qu’il a chaud, donc c’est plus facile pour nous, mais la nuque est un bon indicateur.

Pour finir, et c’est devenu un mécanisme, tous les jours lors de la toilette de Léon, je vérifie et nettoie soigneusement ses yeux (pour éviter les conjonctivites), vérifie et nettoie son nez (voir si il coule) et ses oreilles (éviter les otites). Je lui fais aussi la toilette lorsque nous passons une journée entière hors de la maison, après avoir été en contact avec les microbes de la ville. Je vérifie aussi régulièrement sa température corporelle. Je n’utilise pas toujours le thermomètre mais lorsque je veux me faire une petite idée, je lui colle les lèvres de ma bouche sur le front. Et si son front est plus chaud que mes propres lèvres, il a de la fièvre, et à ce moment précis je prends sa température avec le thermomètre. En général, pour ne pas dire souvent, je ne me trompe jamais.

Je crois que j’ai fais le tour des petites astuces que j’utilise au quotidien pour éviter à Léon de tomber malade, j’espère que cela vous servira, vous pouvez les utiliser sur un enfant de n’importe quel âge, et même si vous n’avez pas d’enfants, cela fonctionnera aussi pour vous. Le tout est d’être vigilant et de vivre dans une cohérence.

Tout ce que vous ai précédemment écris je le pratique depuis 1 an. Et les résultats sont là, nous avons un petit garçon en bonne santé, qui n’est tombé malade qu’une seule fois, et je suis reconnaissante envers l’univers pour ça. Je n’ai pas meilleure satisfaction que de voir mon fils en bonne santé, de le voir jouir pleinement de chaque saison sans la contrainte et l’inquiétude d’une maladie. J’espère que cela pourra vous aider ou compléter la façon que vous avez de préserver vos enfants des maladies.

A l’hiver qui est une saison magnifique

A mon fils que j’aime à en mourir

Mahala

snow-1148773_960_720
image prise sur le net

A propos Mahala

Jeune maman étudiante, passionnée, investie je veux partager mon expérience maternelle, les plus et les moins. De belles perspectives d'avenir sont en projet au plus grand plaisir des mamans et des touts petits.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s