Bébé et les animaux

Chez nous (chez Johan et moi), il y a certains membres de notre famille un peu poilus. Nous avons une petite meute de quatre chiens et un bébé qui se prend de temps à autre pour Mowgli. La belle amitié qu’entretien Léon et nos chiens a commencé pendant la grossesse. Nous avons deux jack, un golden et un dogue allemand. Léon a aussi deux autres copains poilus chez ses grands parents; un cane corso et un yorkshire. Ces six chiens sont actuellement les meilleurs amis de bébé. Il les adorent.

Pendant ma grossesse, les plus gros chiens ont été à mon égard protecteurs. Ils étaient d’une douceur incroyable. De l’autre côté, les petits étaient constamment sur mon ventre. Le vétérinaire m’avait certifié qu’ils sentaient que j’étais enceinte. Avant que je tombe enceinte, nous consacrions beaucoup de temps à nos chiens mais le vétérinaire nous avait préconisé d’habituer nos toutous à recevoir un peu moins d’attention pour qu’ils ne soient pas jaloux de l’attention que l’on donnerait à Léon.

Les jours précédent mon accouchement, la doyenne de la maison, la golden était un peu perturbée. Habituellement elle dormait aux pieds de Johan, mais la elle venait de mon côté et ne me quittait pas. Pendant mon séjour à la maternité, Johan m’a rapporté que les chiens me cherchaient. En fait, nous n’avons pas eu le temps de les préparer à mon départ. J’ai accouché trois semaines en avance, et nous sommes partis précipitamment suite à une importante perte de sang. C’est donc Johan qui a préparé nos animaux à notre retour mais surtout à l’entrée de Léon dans leur vie. Il leur avait ramené une couche sale et un body usagé.

Le jour où nous sommes rentrés à la maison, la première chose que nous avons faite c’est de s’assoir sur le canapé avec bébé et d’appeler les chiens un à un pour faire les présentations. Sur le moment j’ai eu un petit coup de stress, j’avais peur de la réaction de nos compagnons. En particuliers d’un de nos jack qui avait l’habitude de ne pas être très copain avec les enfants. Ils m’ont donné tort. Chacun à leur tour, avec prudence se sont approchés de ce petit bébé fragile, l’ont senti puis sont retournés à leurs occupations. Ils étaient content de me revoir et de rencontrer leur nouveau petit frère.

Depuis la naissance de bébé, nous n’avons jamais interdit aux chiens d’aller le voir ou lui rendre visite dans sa chambre. Cela devait se faire sous notre surveillance. Quand il était encore nourrisson nous n’autorisions pas non plus les léchouilles. Jamais nous avons laissés Léon seul avec eux dans une pièce. Mais ils participent à sa vie. Ils accompagnent bébé  dans la salle bain quand c’est l’heure de la douche, ils jouent avec lui à travers le parc, ils le suivent partout.

Notre petit amoureux des animaux a neuf mois à l’heure actuelle, il est en train d’apprendre à marcher, il se met debout tout seul et se tient aux meubles. Alors je lui laisse la liberté de se salir en compagnie de ses copains. Et je dois dire que c’est un vrai coquin ! Dans son trotteur il galope dans toute la maison, et il m’arrive de lui donner un biscuit qu’il se donne à cœur joie de partager avec les petits jack quand je ne regarde pas. Quand je le vois il me fait un grand sourire, l’air de dire : « tu n’as rien vu ». Sur sa chaise haute il est à la hauteur du dogue allemand alors nous avons droit à des scènes d’amour, de léchouille, de bisous tendre. Et quand la doyenne vient au près de lui, le temps se fige et laisse place à moment de tendresse pur, de câlins.

Léon aime ses chiens. Au moment où je vous écrit, il est dans son trotteur et a rejoint la meute près de leurs paniers, je me tourne pour regarder, ils se font des bisous. Je suis heureuse de voir que nos toutous ne sont pas jaloux, de voir que notre petit d’homme sollicite sans cesse les animaux. Il n’en a pas peur et veut toujours jouer avec eux, quelque soit leur race.

Je suis sincèrement frustrée quand je croise un enfant, un des chiens en laisse, et qui se met à hurler en le voyant. Si cet enfant hurle en voyant un chien parce qu’il en a peur c’est qu’il n’a pas été introduit dans le monde animal. Et le grâle de la situation arrive quand les parents nourrissent cette peur. Ca a le don de me mettre hors de moi. Je suis désolée, mais je trouve complètement incohérent et stupide de nourrir la peur d’un enfant. Parce que, quand on y pense, ce n’est pas de l’animal qu’il faut avoir peur. Le chiens est le meilleur ami de l’homme, alors certes il y en a qui sont agressifs (faute à leur maître), personnellement je n’en ai encore jamais croisé dans la rue.

Mon Léon n’a pas peur des animaux, cela peut représenter un danger en un sens car il ne se méfie pas. Pour lui tous les animaux sont amour comme le sont ses chiens avec lui. C’est pour ça que sa relation au monde animal est sous surveillance. Mon rôle de mère est de l’accompagner et lui apprendre qu’il faut se méfier de certains animaux. Par exemple, un jour il a trouvé avec son père un tout petit scorpion caché sous une écorce, si nous ne lui apprenons pas à ne pas toucher cet animal, il le fera à un moment donné et ce sera notre faute. D’un point de vue personnel, je trouve ludique la présence d’animaux à la maison. Nous apprenons à notre fils qu’il faut avoir des geste tendre avec. Et j’y attache de l’importance, parce qu’il est gentil avec les chiens, par conséquent il respecte son environnement et le genre animal. C’est pour moi une victoire, parce qu’il va grandir dans ce milieu et devenir je l’espère un homme qui aura conscience de la valeur des animaux. Ca nous fera en moins un homme malveillant et méchant envers les animaux.

Pour conclure, quand l’encadrement est bien établi, un bébé peut tisser une très belle amitié avec un animal. C’est comme pour les humains. Il faut apprendre à connaître l’autre, à l’aimer pour ses qualités mais surtout ses défauts, à l’aider quand cela est nécessaire. Nous parents, sommes généralement le facteur des peurs de nos enfants. Si nous lui transmettons cette peur, il aura peur, alors qu’en réalité il suffit de la casser, et de leur donner courage. Nos enfants sont des éponges. A nous de nous poser les bonnes questions, de penser à eux avant nous, de les pousser à aller de l’avant.

Notre Léon, nos chiens sont nos bébés.

A Gina, Scoobydoo, Mystic, Néo, notre meute

A Léon, notre fils

Mahala

IMG-2186
Léon et Scoobydoo

A propos Mahala

Jeune maman étudiante, passionnée, investie je veux partager mon expérience maternelle, les plus et les moins. De belles perspectives d'avenir sont en projet au plus grand plaisir des mamans et des touts petits.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s